Nombre total de pages vues

mercredi 13 avril 2011

Le château de Chalus-Maulmont et son identité carcérale

Vestiges du château de Chalus-Maulmont
(source: membres.multimania.fr)

Situé à Châlus dans la Haute-Vienne, le château de Chalus-Maulmont a été édifié au 13e siècle par Gérard Maulmont, seigneur limousin. 

Il fut établi sur une butte faisant face à un premier château construit un siècle plus tôt, le château de Chalus-Chabrol. Formant un rectangle, la forteresse possédait aux deux angles, nord-ouest et sud-est, une tour de fortification.

La référence à Richard Cœur de Lion ne manque pas d’être citée lorsque l’on s’intéresse de près à l’histoire de ces deux châteaux. C’est en effet dans la ville de Châlus que Richard Cœur de Lion est mort en 1199, à cause d'un carreau d’arbalète, vraisemblablement tiré du château de Chalus-Chabrol qu‘il assiégeait. Bien qu’il soit impossible que ce carreau d’arbalète ait été tiré du château de Chalus-Maulmont - car construit a postériori -, de nombreux commentateurs ont continué de faire perdurer cette confusion.

En outre, le château Chalus-Maulmont a été longtemps utilisé comme prison. Les commentaires sur cette identité carcérale sont alors plus rares. Face au mythique Richard Cœur de Lion, comment une prison peut-elle rivaliser? 

Jusqu’en 1820, le château a en effet servi de prison d’état. Il est alors fréquent que des forteresses militaires soient réutilisées comme telle à cette époque. Ces prisons rendent compte de l’application arbitraire de la justice où les espions, les opposants politiques et d’opinions y étaient envoyés sur simple ordre du roi ou par lettre de cachet. Cet usage carcéral a entraîné de nombreuses modifications, transformant l’aspect général de la forteresse. Les événements révolutionnaires provoqueront la démolition de la seconde tour du château.

Le château avant l’effondrement de la tour
(source: www.culture.gouv.fr)

Le château est classé Monument historique par arrêté du 25 mars 1981. Par manque de travaux de consolidation apportés au monument, la première tour s’effondre en 1994 et est reconstruite partiellement deux ans plus tard. Aujourd’hui, un petit musée est ouvert à proximité du château. Bien plus attrayant que la présentation de «l’histoire noire» du passé carcéral du château, l’évocation des dernières aventures de Richard Cœur de Lion sont mises en avant, dans la programmation Le retour du roi Richard 2009. Les animations proposées laissent donc voir un aspect historique médiéval plus attractif, encore une fois au détriment de la référence au patrimoine carcéral, au risque de voir s’effacer un pan important de l’histoire de ce monument. On peut espérer qu’aujourd’hui ou dans le futur, un discours et une mise en valeur patrimoniale soient engagés sur son passé de prison d’état.



Sources :

www.tourisme-hautevienne.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire