Nombre total de pages vues

mardi 5 avril 2011

Une bonne idée de réutilisation d’une prison : l’exemple de Montluc



L’ancienne prison de Montluc a été remplacée par un mémorial racontant la période trouble de la seconde Guerre Mondiale et l’utilisation de la prison par les allemands. Pour ce faire, la prison a été « rénovée » pour retrouver un semblant de ressemblance avec son ancêtre de 1942 afin de plonger le visiteur réellement dans ces années noires et cette période d’horreurs.

L’idée n’était cependant pas acquise dès le début et il a fallu se battre pour obtenir ce mémorial. En raison des enjeux historiques du site, l’Association des Rescapés de Montluc entreprend donc, dès 2001, des démarches pour protéger le bâtiment grâce à un classement à l’inventaire des monuments historiques. Il est vrai que la cellule de Jean Moulin, reconstituée pour les visites, n’est pas à son emplacement actuel mais a été déplacée, ce qui ne peut être un argument en faveur de la sauvegarde de l’aile concernée. L’avenir du site se dessine plus nettement en 2009. La conservation du bâtiment cellulaire est désormais acquise. 

« Nous allons en faire un lieu de mémoire et nous laisserons les cellules en l’état pour évoquer de façon sobre quel a été le parcours, entre 1942 et 1944, des personnes de la communauté juive ou résistante qui ont été enfermées ici », déclare Jean-Olivier Viout, procureur général près la cour d’appel de Lyon, chargé de définir un projet en concertation avec les associations concernées et le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD). En mars 2009, le préfet du Rhône demande le classement d’une partie des bâtiments : la porte d’entrée, la conciergerie, le « mur des fusillés », l’enceinte, le quartier des femmes et l’ancien quartier des hommes. L’administration pénitentiaire vendra le reste du terrain. Une partie du site sera consacrée à l’édification de ce lieu de mémoire, animé par le CHRD. L’Université Lyon 3 devrait occuper l’autre partie des bâtiments et y implanter des salles, des locaux administratifs et des logements étudiants.

Montluc est donc maintenant devenu un lieu de mémoire. En effet, le mémorial de la prison du Fort Montluc a été inauguré cette année : le 16 septembre 2010, il y a seulement quelques mois, lors des Journées du Patrimoine. Et les visiteurs peuvent effectuer une visite de 37 cellules réhabilitées, chacune affichant les photographies et biographies avec les histoires détaillées de leurs détenus tels que Jean Moulin ou encore Alice Vansteenberghe (résistante), voulant ainsi montrer « la diversité des parcours », des vies différentes, des anonymes, des personnages connus. On peut également voir le Mur des fusillés où des tracés de balles sont encore visibles, une centaine de condamnés y furent tués. Ce mur a été sauvegardé et intégré au parcours de visite du mémorial. L’ancien réfectoire de la prison, qui servit aussi d’espace de détention, accueille une exposition qui retrace l’histoire générale de la prison et des détenus, le contexte de l’époque, les libérations, les massacres … etc. Il reste encore l’aménagement du greffe et du parloir qui seront transformés en centre de documentation. Il y aura également par la suite un espace pédagogique, une salle d’exposition temporaire, des écrans pour la diffusion des 200 témoignages sur Montluc, détenus par le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation, installé dans les anciens locaux de la Gestapo de Lyon.

Si l’édifice paraît anodin (ce n’est pas l’esthétisme ou l’architecture que l’on veut conserver ici), la prison Montluc est chargée d’histoire et porteuse d’un lourd passé, celui de la seconde Guerre mondiale.

C’est donc un « Mémorial dédié à toutes les victimes du régime nazi », exprimant toute l’horreur, à lui seul, de l’idéologie nazie.


Cellule de Jean Moulin



Reconstitution des cellules comme on pouvait les voir pendant la guerre. On peut constater qu’il n’y avait pas grand-chose et que ces cellules n’avaient rien d’humain.


Cellules de Montluc

Salle de l’exposition permanente

Vue d’ensemble de la prison de Montluc

L’autre partie du fort sera transformée en Hôtel de Police (cliquez ici pour voir le projet)




Sources et vidéo


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire