Nombre total de pages vues

vendredi 7 janvier 2011

Prison au château des ducs de la Trémoille à Thouars

Thouars est une commune française située dans le département des Deux-Sèvres et la région Poitou-Charentes. Anciennement appelée Thouars-sur-le-Thouet.


De son passé riche, la commune conserve de nombreux bâtiments ou monuments dont plusieurs sont inscrits ou classés aux monuments historiques .
Le château des ducs de la Trémoille devint une prison pendant un temps, recueillant notamment bon nombre de communards (1871).

Vue générale de l'édifice
Avec une façade de plus de 110 m de long, précédée d’une cour d’honneur entourée d’une galerie à portiques de 70 m de côté, le château de Thouars est l’un des plus importants en France dans cette première moitié du XVIIe siècle. Des jardins en terrasse menaient au sud à une orangerie encadrée de deux emmarchements ; elle aurait servi de modèle pour celle de Versailles. Plus tard en 1707, Robert de Cotte, élève de Jules Hardouin Mansard, architecte du roi Louis XIV, conçut le plan de magnifiques écuries partiellement réalisées ensuite.

Le Château, théâtre de fêtes brillantes, abritant un mobilier somptueux, est quelque peu délaissé lorsque Louis XIV attire à sa cour tous les grands du royaume. Les Trémoïlle résident alors le plus souvent dans leur hôtel particulier parisien (détruit au XIXe siècle).


A la Révolution, le château est pillé et devient bien national. L’Etat y installe, en 1797, le siège de la sous-préfecture et du tribunal de première instance. En 1803, il est offert par Napoléon au général-sénateur Vaubois ; en 1809, il est érigé en principauté d’Essling et offert à Masséna, duc de Rivoli, toujours par Napoléon. Vaubois et Masséna refusent l’offre en raison des charges d’entretien et de restaurations bien trop lourdes.

En 1833, l’État vend le château pour 25.000F à la ville de Thouars. C’est un long processus de dégradation qui continue : il sert de caserne jusqu’en 1849. Il est ensuite confié à des prêtres qui y installent le collège Saint-Louis, collège privé jusqu’en 1869. La famille des Trémoïlle propose alors de racheter le bâtiment mais le conseil municipal refuse. 

Il est transformé en prison de 1872 à 1925. Cet établissement accueille 4 à 500 prisonniers surveillés par 150 gardiens. Pendant la guerre de 1914-1918, les prisonniers des maisons d’arrêt proches du front sont déplacés dans l’ouest. La prison de Thouars accueille pendant 4 ans près de 1 200 prisonniers. Il redevient un établissement scolaire en 1933 et est actuellement  un collège. Il porte depuis 1979 le nom de collège Marie de la Tour d’Auvergne.

En juin 1940, les ateliers Charles Ruy, repliés de la région parisienne, se sont installés dans ceux de la prison, dans l’enceinte de l’orangerie. A la Libération, la Société DOP utilise ces mêmes ateliers jusqu’à la fin des années 1960.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire