Nombre total de pages vues

dimanche 2 janvier 2011

La reconversion des anciennes prisons de Lyon : une difficile mise en œuvre

De nombreuses prisons de Lyon étant considérées comme les plus insalubres et les plus surpeuplées de France, ont été remplacés par de nouvelles prisons construites pour les remplacer. Les prisons les plus connues concernées par cette insalubrité sont les prisons de Perrache (Saint-Paul et Saint-Joseph) et la prison de Montluc.

De nombreuses prisons de Lyon étant considérées comme les plus insalubres et les plus surpeuplées de France, elles ont été remplacées par de nouvelles prisons construites pour les remplacer. Les prisons les plus connues concernées par cette insalubrité sont les prisons de Perrache (Saint-Paul et Saint-Joseph) et la prison de Montluc.



La prison de Montluc


Prison de Perrache

Saint-Paul
Saint-Joseph 

Pour ces prisons ainsi fermées, se pose la question de leur reconversion : qu’en faire ? Les démolir ou les réutiliser ? 


La question a longtemps été posée et a alimenté de nombreux débats tant au sein de la population qu’au niveau des politiques, au niveau national comme municipal. Ainsi, pour les prisons de Perrache par exemple, un blog de «sauvetage» s’est constitué dans lequel on peut trouver toutes les décisions prises au fur et à mesure, de la possible destruction au projet de reconversion. Une pétition a même été mise en place, prouvant que la population se sent de plus en plus concernée par la question du patrimoine carcéral et par l’importance de son maintien. Pour le cas de la prison de Perrache, la balance penchait plus du côté d’une reconversion qui modifierait une partie de l’aspect des anciennes prisons mais qui en conserverait l’ensemble et le fond.



Au niveau des prisons de Perrache, la question de la démolition a été abandonnée après de longs mois de doutes et de concertation. Ces prisons seront transformées en un vaste campus. En effet, après le lancement par l’Etat d’un appel d’offre concernant le site de Perrache, c’est l’Université catholique de Lyon qui récupérera les bâtiments de ce patrimoine carcéral.

Article du 20minutes : L'Etat cèdera le site pour 25 millions d'euros à l'université catholique de Lyon... 




« Les 7.000 étudiants de la «Catho» ne seront plus à l’étroit dans quelques années. Ce mercredi après-midi, le préfet du Rhône, Jacques Gérault, a annoncé avoir retenu le projet porté par le groupement de la Sofade parmi les cinq dossiers encore en lice pour la réhabilitation des deux anciennes prisons de Lyon. L'Etat cédera l'ensemble du site à l'université catholique de Lyon pour 25 millions d'euros. La vente devrait être officialisée en décembre.

«Certains dossiers étaient non conformes, d’autres hors délai. Le projet de la Sofade se détachait sur le plan du patrimoine, car les bâtiments datant du XIXe siècle seront conservés et non détruits comme certains avaient proposé», a justifié le préfet.

Le dépôt du permis de construire prévu pour juillet 2011 

Dans ce programme de réhabilitation, 35.000 m2 sur 60.000 seront réservés au campus de l’université catholique. Le reste du site sera aménagé en logements et résidence étudiante (15.000 m2) gérés par l’Opac du Rhône et Habitat et Humanisme, en bureaux et services (10.000 m2) et en commerces (712 m2). «Il ne s’agissait pas de faire un centre commercial ou un supermarché, a souligné Jacques Gérault. Il y aura principalement des commerces de proximité. Ce projet s’inscrit dans une politique plus vaste de renouvellement urbain.» 

Le dépôt du permis de construire est prévu pour juillet 2011. Et les travaux, qui devraient durer deux ans, pourraient débuter en 2012. 

Des mécènes pour financer le projet 

«Une grande verrière sera installée sur une partie de la prison Saint-Paul, en forme d’étoile, a souligné Alain Lombard, directeur régional des affaires culturelles en Rhône-Alpes. Et les toits des bâtiments seront entièrement végétalisés.» Les façades visibles de l’extérieur seront de couleur orange et jaune, en partie recouvertes par des structures en aluminium et cuivre. 

Le préfet du Rhône a rappelé que le projet ne recevrait aucune subvention de l’Etat. L’université catholique, qui réagira officiellement à cette nouvelle lundi, compte notamment sur la vente de ses actuels locaux places Bellecour et Carnot, et le mécénat pour financer ce déménagement. » 


Aperçu du projet qui devra débuter en 2011


Ce projet de réhabilitation pourrait être un des premiers grands projets pour les anciennes prisons de Lyon … L’évolution et la mise en œuvre réelle du projet est donc à suivre de très près … Un retournement de situation étant toujours possible.


Sources :


www.20minutes.fr

Un projet de fin d'étude réalisé sur les prisons de Perrache et leurs reconversions 

Quelques liens de vidéos illustrant au mieux ces propos:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire