Nombre total de pages vues

samedi 11 décembre 2010

La tour Leroy de Caen : un passé carcéral invisible


La tour Leroy ou Tour Guillaume-le-Roy, située Boulevard des Alliés, est un important monument de la ville de Caen. C’est l’un des principaux vestiges des fortifications de la ville : elle servait à défendre l’entrée du port au Moyen Age. Cette tour fut utilisée comme prison à la fin du XVIIIe siècle. Pourtant son ancien caractère carcéral est totalement passé sous silence.

Localisation de Caen

Tour Leroy (source : Wikipédia)

La tour au Moyen Age


Mentionnée pour la première fois en 1497, la tour Guillaume-le-Roy fut probablement construite après la prise de Caen par les Anglais en 1346. La base Mérimée avance la date de 1360 pour la construction du monument. Cette tour ronde fortifiée fut édifiée non loin du château ducal, dans un lieu nommé Bourg-le-Roy, sur la rive gauche de l’Odon. Avec la tour située sur l’autre rive, La tour aux Landais (du nom d’une famille dont l’hôtel était situé à proximité), elle servait à défendre l’entrée du port médiéval. Des chaînes tendues entre ces deux tours empêchaient le passage des navires ennemis. La pierre extraite du sous-sol de la ville, les textiles et les céréales ont fait, dès le Moyen Age, la prospérité de ce port relié à la mer par l’Orne. Cette tour fut construite en pierre de Caen, un calcaire de la région. Elle comprenait quatre niveaux : une salle basse, deux étages et une plate-forme au sommet. Son emprise au sol est de 79m². Au Moyen Age, on y accédait depuis la muraille de la ville grâce à un escalier extérieur.


Plan de Caen par Nicolas De Fer 1705 (source : Wikipédia)


La tour au bord de l’Odon (source; www.ville-caen.fr)

Une histoire mouvementée


La tour Guillaume-le-Roy servit par la suite de maison avant d’être utilisée comme prison à la fin du XVIIIe siècle. Sa voisine, la tour aux Landais, fut détruite et l’Odon fut recouverte en 1860. Le port de Caen fut déplacé vers l’Est ; le bassin Saint-Pierre accueille encore aujourd’hui des bateaux de plaisance au cœur de la ville. Selon la base Mérimée, la tour Guillaume-le-Roy servit également de lieu de réunion. Conservée, la tour fut restaurée par un certain Gustave Auvray, un architecte municipal. Légèrement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, la tour fut une seconde fois restaurée après le conflit.



La tour fin XIXe - début XXe siècles (source : Base Mérimée Photo de M. Molinard)



La localisation de la tour par rapport au château ducal et le recul du port de Caen vers l’Est (source : Google Earth)


La patrimonialisation de la tour aujourd’hui


La tour, aujourd’hui appelée tour Leroy, fait l’objet d’une mise en valeur de la part de la municipalité de Caen qui en est propriétaire.
Elle fut tout d’abord protégée juridiquement puisqu’elle a été inscrite, dans sa totalité, au titre des Monuments Historiques, le 19 avril 1993.



Fiche de la Tour (source : Base Mérimée)

Elle est ensuite bien mise en valeur même si elle est un peu isolée puisqu’elle se situe sur un îlot au carrefour de plusieurs routes.


Localisation de la Tour (source : www.ville-caen.fr photo de Stéphane Maurice)

Elle est entretenue et parfois même décorée, comme ce fut le cas en 2007 quand elle fut transformée en phare pour célébrer le départ à Caen de la course à la voile du Figaro.




La tour entretenue et la Tour transformée en phare en 2007 (source : Wikimapia)

Elle fait partie du circuit touristique ‘Guillaume-le-Conquérant’ organisé par l’office du tourisme de Caen et un panneau explicatif, certes très bref, a été posé à sa base. Contrairement à ce qui est dit dans la base Mérimée, la Tour ne semble pas être ouverte au public. La nuit, la Tour est magnifiquement illuminée.


Le panneau explicatif (fait par la ville de Caen)

La tour illuminée (source : Wikimapia)


La tour est patrimonialisée pour son histoire médiévale, défensive et portuaire, ainsi que pour sa belle architecture médiévale militaire. Son bref caractère carcéral n’est absolument pas pris en compte, tout d’abord parce qu’il n’y a quasiment aucune information à ce sujet et que la ville préfère mettre en avant son caractère médiéval (Château ducal, Abbaye aux Hommes, Abbaye aux Dames, églises …)

Sources :

fr.wikipedia.org
wikimapia.org
www.ville-caen.fr
www.culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine/
www.sdap-calvados.culture.gouv.fr
baladescaen.blogspot.com/
www.itinerairebis.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire