Nombre total de pages vues

vendredi 12 novembre 2010

Prison Beaulieu à Caen

La prison Beaulieu de Caen est un Centre Pénitentiaire situé rue du Général-Moulin. Depuis le 29 octobre 1975, une partie du site est inscrite au titre des monuments historiques. Les bâtiments restants du XIXe siècle ont été inscrits pour leur architecture néo-classique remarquable. L'architecture n'est pourtant pas le seul élément qui fait de la prison Beaulieu une prison remarquable. Ce site possède aussi une histoire unique qui remonte à partir du XIIe siècle.


Localisation de Caen



Localisation de la rue du Général-Moulin, adresse de la prison Beaulieu. (source https://maps.google.fr)


Image satellite du Centre Pénitentiaire Beaulieu de Caen (source : wikimapia.org ou http://www.geoportail.gouv.fr/accueil)

En effet, à l'emplacement de la prison actuelle, une léproserie est fondée dès 1160 par Henri II, duc de Normandie et roi d'Angleterre. Cette léproserie que l'on nommait "Notre-Dame de Beaulieu", prend place aux hospices de Caen sous le règne de Louis XIV. Le site devient alors un dépôt de mendicité. Le 16 juin 1810, l'édifice est transformé en Maison Spéciale de Détention par la signature d'un décret de Napoléon Ier. Les bâtiments sont aménagés pour accueillir les détenus du Calvados jusqu'en 1817. C'est l'architecte Jean-Baptiste Harou-Romain, à qui l'on doit notamment la prison de Pont-l'évêque et la préfecture de Caen, qui s'en charge. De 1817 à 1873, la prison reçoit des détenus hommes et femmes.

Gravure de la prison Beaulieu de 1837 (source : wikipédia.fr)

À partir de 1873, elle est utilisée pour emprisonner les réclusionnaires puis les condamnés politiques. Elle sera notamment utilisée pendant la deuxième guerre mondiale. Cette guerre touchera fortement les bâtiments pénitentiaires de Beaulieu puisque ceux-ci seront bombardés à plusieurs reprises. Dans les années cinquante, la prison est en partie reconstruite et devient une maison centrale.


Carte postale de la maison centrale de Caen, milieu XXe siècle (source : caen.piganl.net)

En 1975, les établissements pénitentiaires de France sont réorganisés et Beaulieu devient un Centre de Détention. Aujourd'hui, le Centre Pénitentiaire de Beaulieu qui accueille essentiellement des délinquants sexuels, compte 429 détenus en totalité hommes et majeurs.

L'entrée de la prison aujourd'hui (source : www.annuaires.justice.gouv.fr)


Ce centre pénitentiaire est en partie protégé par la loi sur les monuments historiques. Il ne devrait pas être menacé par une éventuelle modernisation des lieux comme cela a été évoqué pour remplacer la maison d'arrêt de Caen située à 1 km de la prison Beaulieu. Actuellement, l'édifice n'est pas en danger. C'est un patrimoine architectural reconnu mais aucune mise en valeur n'a été réalisée. Malgré les nombreux circuits de visite pour découvrir la ville de Caen, c'est un patrimoine monumental mais invisible.

Sources :
Fiche sur la Base Mérimée
Fiche sur www.annuaires.justice.gouv.fr (ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire