Nombre total de pages vues

mercredi 20 octobre 2010

Fermera ? Fermera pas ?

Avril 2010, les Mendois ont appris la fermeture prochaine de la maison d'arrêt départementale. Le petit établissement carcéral de 45 places serait devenu trop petit, trop mal équipé et pour tout dire peu rentable du point de vue de la RGPP (la célèbre "révision générale des politiques publiques"). Aussi le Ministère de la Justice a prévu, purement et simplement, sa fermeture pour 2015. 


Évidemment la disparition de la prison mendoise sera lourde de conséquences. C'est une trentaine d'emploi qui vont disparaître, sans parler des emplois induits. Et il faudra compter avec un impact non négligeable sur le petit commerce local déjà bien fragile. 

Or c'est justement la disponibilité prochaine de ce beau bâtiment, idéalement situé par rapport aux grands sites touristiques lozériens, qui a suggéré un audacieux projet de transformation de l'ancien pénitencier en hôtel 4 étoiles.


Future hotel 4 étoiles - Lozère-Informations

On pourrait penser qu'installer un hôtel dans une ancienne prison soit une gageure, mais en réalité c'est tout le contraire. Un grand homme politique régional, un visionnaire, aurait déclaré à ce sujet : "Les riches touristes c'est comme les électeurs, c'est des cons. Si tu sais leur vendre ta salade ils vont payer une fortune pour coucher en taule ! " Mais la citation serait apocryphe, selon d'autres sources. 

Quoiqu'il en soit le projet parait sérieusement engagé. Mais Alain Bertrand, maire de Mende, souhaite que la maison d'arrêt mendoise reste ouverte. Dans une lettre qui lui a été adressé le 26 juillet, la Garde des sceaux a écrit : "Sensible aux arguments que vous avez développés en faveur de la maison d'arrêt de Mende, j'ai décidé qu'elle serait maintenue en fonctionnement". (http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-1140QOSD.htm)

Le maire de Mende désire aujourd'hui obtenir du ministère soit la rénovation de l'actuelle maison d'arrêt dans le cadre du RPE (Régles Pénitentiaires europénnes) soit la construction d'un centre pénitencier neuf. Cette construction a déjà été présentée par Alain Bertrand à Madame la ministre et est soutenue par une partie des parlementaires lozériens. Il s'agit de conduire un projet exemplaire, pour des détenus en fin de peine par exemple, ou avec une spécialisation en adictologie et/ou psychiatrique.

Il se pose aujourd'hui la question de l'ancien bâtiment de l'actuelle maison d'arrêt car, si nouvelle construction il y a, que deviendra-t-il ? Le projet de l'hôtel quatre étoiles serait-il encore d'actualité ?



Le 22 juin 2010, Pierre Morel A l'Huissier a interpelé le secrétaire d’Etat chargé de la Justice sur l’avenir de la prison de Mende :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire